Alexandra Abramczyk

Alexandra a grandi auprès de fortes personnalités qui vont être les influences de sa vie. D’abord son père d’origine argentine, grand amateur d’art et collectionneur d’argenterie. Il l’habituera à visiter les musées et passera souvent ses week-ends à flâner dans les « antique fairs » en Angleterre. Il regardera l’argenterie tandis qu’elle s’attardera sur les bijoux. Chaque année, elle passera Noël en Argentine avec sa famille et c’est au milieu de la pampa en pleine nature que lui viendra toute son inspiration. Elle en repartira chaque fois, avec des cahiers remplis d’idées et de dessins.

Elle grandit également auprès d’une femme de caractère, collectionneuse de bijoux victoriens, elle lui ouvrira sa boite à trésors et c’est naturellement que l’œil d’Alexandra commence à s’éclairer.

Formée aux Beaux Arts de Madrid, elle apprend les techniques du faux marbre, la restauration de tableaux anciens, le minutieux travail de dorure, alors son goût du détail s’affine et elle s’oriente vers la Joaillerie.

De retour à Paris, elle suit les cours de la BJOP et en parallèle, ceux de l’Institut National de Gemmologie. Alexandra fera ses classes chez Cartier, au département Haute Joaillerie, puis son parcours se poursuit au sein de la prestigieuse Maison Graff à Londres.

 

IMG_0412

L’envie de voler de ses propres ailes la pousse à ouvrir un boudoir feutré à deux pas de la place Vendôme, où ses créations sont uniques. C’est au cours de ses nombreux voyages en Inde, qu’Alexandra déniche des pierres gourmandes et généreuses. Son univers est volontairement figuratif et s’inspire de la nature.

Elle accompagnera très souvent son mari en voyage en Asie et tombera éperdument amoureuse de la Chine, de Hong Kong et du Japon. La richesse infinie de leurs traditions et de leurs coutumes la fascinera et l’inspirera énormément dans son travail.

En 2015, Alexandra lance sa marque éponyme : Alexandra Abramczyk

Sa collection « Secret Glass » se compose de 10 pendentifs lovés dans une élégante goute en verre sertie d’or, suspendus à une chaine martelée.
Dix mondes miniatures et éclectiques, où le mélange des pierres diffèrent, des camaïeux sublimes donnent vie, chaleur et émotion à cette collection.

Ces goutes oniriques prennent vie grâce au subtil jeu de dégradé de pierres, tourmalines roses, rubellites, diamants, padparadschas, saphirs… qui vivent au gré du mouvement du corps.
Créés avec le désir discret d’apporter du rêve et de développer l’imaginaire, ses bijoux ont pour vocation, de traverser le temps pour ainsi se transmettre.